Vous souhaitez aménager une mare dans votre jardin mais vous ne savez pas exactement comment vous y prendre ? Quelle est la profondeur minimum, quel matériau utiliser pour installer son bassin, ou quelles plantes installer? Nous répondrons à vos questions dans cet article.

Depuis le 18ème siècle, la Suisse a subi une perte alarmante de près de 90 % de ses mares et étangs. Cette diminution drastique est particulièrement préoccupante, étant donné que ces milieux aquatiques abritent une diversité exceptionnelle de faune et de flore.

Marais en Suisse autour de 1800 versus les marais en Suisse autour de 2020. Près de 90% des plans d'eau ont disparus.

La perte de ces milieux aquatiques est souvent attribuée à l’urbanisation croissante, aux changements d’utilisation des terres et à d’autres activités humaines. En outre, la disparition des mares et étangs entraîne non seulement la diminution des habitats naturels, mais aussi une perte de services écosystémiques, tels que la régulation de l’eau et la préservation de la diversité biologique.

L’aménagement et l’entretien de ces petits plans d’eau demandent peu d’effort par rapport à la valeur biologique et esthétique qu’ils ajoutent à votre jardin. La multiplication de mares en ville contribue à densifier le réseau de petits biotopes créant ainsi des corridors biologiques.

Ceux-ci facilitent le déplacement d’organismes tels que les amphibiens et les libellules vers d’autres milieux aquatiques, comme les cours d’eau et les étangs périurbains.

Pour ceux qui sont plus « format vidéo », un résumé des intérêts des mares dans la préservation des écosystèmes 

Quel emplacement choisir pour sa mare ?

Pour créer une mare accueillante et équilibrée dans votre jardin, il est préférable d’opter pour une dépression naturelle ou une zone marécageuse préexistante. Ces emplacements facilitent la rétention d’eau et contribuent à créer un écosystème aquatique naturel.

Il est également important de privilégier un endroit ensoleillé ou partiellement ombragé pour favoriser le bon développement de la flore aquatique. La lumière du soleil est essentielle à la croissance des plantes aquatiques et à l’équilibre biologique de la mare. Attention, la mare ne doit pas non plus surchauffer, il est préférable de planter des végétaux qui la protège du soleil de midi en été.

 

Exemple de plantes indigènes aux fruits et fruits à coques comestibles pouvant faire de l’ombre :

  • Aubépine épineuse – Crataegus sp.
  • Cornouiller mâle – Cornus mas
  • Sureau noir – Sambucus nigra
  • Noisetier – Corylus avellana
  • Néflier d’Allemagne – Mespilus germanica
  • Pommier sauvage – Malus sylvestris

Installez la mare à l’écart des arbres pour éviter un ombrage excessif. Cela empêchera par ailleurs l’accumulation de feuilles mortes dans l’eau, limitant ainsi le risque d’envasement naturel du point d’eau. Mais également pour éviter que les racines des arbres ne viennent coloniser la mare.

Dans la mesure du possible, on évitera de la placer au milieu du terrain et on la creusera plutôt en périphérie du jardin, non loin d’une zone plus “sauvage” par exemple à proximité́ d’une haie ou d’une zone non tondue qui constituera un refuge idéal pour la faune.

créer une mare

Faut-il une autorisation ou un permis de construire ?

En Suisse : la création d’une mare ou d’un étang nécessite en principe le dépôt d’une autorisation de construire auprès de l’autorité́ communale. Si celle-ci se situe dans un environnement fréquenté́ par des personnes vulnérables (enfants, personnes âgées), les normes de sécurité́ des plans d’eau et étangs du Bureau suisse des préventions et accidents doivent être respectées.

En France : superficie inférieure à 1000 m² et profondeur inférieure à 2 m : simple vérification auprès de la mairie de sa compatibilité aux vues du POS ou PLU.

Superficie supérieure à 100 m² et profondeur supérieure à 2 m : demande d’autorisation en mairie rendue après avis du conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST).

S’il y a des enfants en bas âge à proximité, il est important de sécuriser la mare (clôture ou grillage) pour éviter tous risques ! lien bauhaus.ch clôture sécuritaire

Peut on installer une mare dans une école ?

Oui, mais attendez vous à recevoir de nombreuses critiques et oppositions… Pour vous aider dans votre argumentation, un document sur la sécurité des mares à été créé à cet effet. Le document technique de bpa démontre les risques concernant les plans d’eau et explique les mesures de sécurité à prendre en conséquence. Lien du document à télécharger

Quelles dimensions doit faire une mare ?

Idéalement, il faut favoriser une forme sinueuse et asymétrique avec une pente douce (<10°) sur une berge minimum pour permettre l’entrée et la sortie des animaux. Sa profondeur devra faire au minimum 80cm et au maximum 1m au centre, permettant d’avoir une zone à l’abri du gel et de l’assèchement. Cependant, il faut prévoir une telle profondeur sur une petite partie de l’étang et pas dans son intégralité. Il faudra inclure des niveaux de profondeur variés pour favoriser une flore diversifiée.

Mare hors sol. mare Genève

Exemple de petite mare hors-sol (installée gratuitement à Genève par Karch-GE)

Si vous disposez de seulement 2 ou 3 mètres carrés dans votre jardin, vous avez amplement d’espace pour créer une mare accueillante. Bien sûr, si vous souhaitez aller plus grand, c’est tout à fait possible, mais même avec ces modestes dimensions, vous pouvez déjà attirer une biodiversité impressionnante. Une mare d’environ 3 mètres de long sur 2,50 mètres de large et 80 centimètres de profondeur offre un excellent point de départ.

En ce qui concerne la forme, l’aménagement en escalier est privilégié, car il permet de positionner les plantes à différents niveaux de profondeur. Par exemple :

  • Iris : 0 à 20cm
  • Plantes oxygénantes : 20 à 40cm
  • Nénuphars : 80cm et plus

La formule pour déterminer les dimensions de la bâche en fonction de la taille de la mare est la suivante :

Longueur de la bâche = longueur de la mare + 2x la plus grande profondeur + 1m (pour les bordures)

Largeur de la bâche = largeur de la mare + 2x la plus grande profondeur + 1m (pour les bordures)

Pour une surface de 3 m², cette petite étendue offre un habitat propice à de nombreux insectes et autres petites créatures aquatiques. Cependant, en raison de l’espace limité, la végétation risque d’être peu abondante et peu diversifiée.

Pour une superficie de 6 à 7 m², vous atteignez l’idéal pour favoriser une biodiversité maximale. Une mare de cette taille peut accueillir des batraciens, abriter une variété d’insectes, attirer des oiseaux migrateurs et soutenir la croissance de diverses plantes.

Au-delà de 20 m², la surface devient plus importante, nécessitant d’importants travaux de terrassement qui peuvent s’avérer complexes et coûteux. Cependant, cette taille offre une plus grande liberté en ce qui concerne la forme que vous souhaitez donner à la mare. Elle peut aussi remplir le rôle de réserve d’eau, un atout non négligeable en ces temps de canicules répétées.

Pour créer une mare dans votre jardin, plusieurs options s’offrent à vous :

Mare enterrée avec bâche:

Si vous décidez de creuser votre mare et d’installer la bâche, voici une liste de matériel à prévoir :

  • Bêches, pelles, pioches
  • Considérez également l’utilisation d’une minipelle si vous avez la possibilité d’en louer une pour faciliter le travail.
  • Niveau de maçon
  • Une ou plusieurs brouettes
  • Prévoyez plusieurs dizaines de kilos de sable, afin de créer une surface plane (environ 2cm d’épaisseur) sous le Géotextile.
  • En cas de problème de rongeurs, utilisez du grillage pour protéger la surface d’étanchéité de la mare. À placer en dessous du sable et du géotextile.
  • Prévoir aussi des pierres et des rondins de bois, comme éléments décoratifs et pour favoriser la faune. Vous pouvez demander aux agriculteurs des grosses pierres dans leurs champs, ça les arrange et c’est gratuit.
  • Du sable, gravier, cailloux, ou argile pour mettre au fond de votre mare. Intéressant de varier pour un aspect visuel. Ne surtout pas mettre de compost ou de terre qui amènerait trop d’algues

 IMPORTANT! Il est crucial de fixer la bâche uniquement après le remplissage d’eau. De cette manière, la bâche s’ajustera parfaitement à la forme de la cavité, prévenant ainsi les tensions et les déchirures.

  • Mare « hors sol »


    Si votre sol est difficile à creuser. Ou que vous souhaitez installer une mare en ville (genre pile au dessus d’un parking…) La mare hors sol est la solution la plus simple. Vous pouvez utiliser un bassin préformé hors sol
    lien bassin hors sol.
    Ou alors, faire un coffrage en béton ou en terre avec une bâche pour étanchéifier la mare.

Peut-on faire une mare sans bâche ?

Oui, il y a 2 options possibles :

  • Préformée (mais c’est quand même du plastique…) Lien bassin préfabriqué
  • Creuser + argile : Si vous avez un sol naturellement très argileux (très rare), il suffira de creuser et d’aplatir la terre avant de la remplir d’eau.

ATTENTION, les sécheresses répétées provoquent des fissures de l’argile et donc des fuites. Les experts que nous avons consulter sont unanimes… Ils recommandent tous de préférer l’utilisation de bâches pour étanchéifier les mares.

Mare Suisse romande

Ci-dessus, une mare de 150m2, Hors sol en ville de Genève. Mare avec revêtement en argile (mais qui malheureusement fuit en été en cas de canicules)

Si par contre vous n’avez pas ce type de sol, il y a cette option :

  • L’utilisation d’argile naturelle disposée en couche épaisse

À quelle période puis-je créer ma mare ?

La période optimale pour créer une mare est avant les fortes pluies d’hiver et de printemps. Cela permet à la mare de se remplir grâce aux précipitations qui tombent directement sur sa surface.

Au début du printemps, vous observerez déjà quelques insectes évoluer dans votre mare installée à l’automne. Pour ce qui est des plantations, il est recommandé de débuter avec les plantes de berges dès l’automne. Cependant, les autres variétés de plantes devront être introduites au printemps, une fois qu’il ne risque plus de geler. Cette période idéale s’étend de mars à octobre, ou lorsque la température de l’eau atteint ou dépasse les 12°C. Cela garantit des conditions optimales pour l’établissement et la croissance réussie de la végétation aquatique tout au long de la saison.

Puis-je utiliser de l’eau du robinet pour remplir ma mare ?

Une fois que votre mare est installée et bien étanche, le plan d’eau peut être rempli en utilisant le réseau d’eau potable. Toutefois, il est important de considérer cette mesure seulement pour le premier remplissage, sans la répéter dans le temps. L’eau du robinet, riche en éléments minéraux, a le potentiel d’altérer la qualité biologique du milieu, d’où la nécessité de limiter son utilisation si possible uniquement à ce stade initial.

Nous vous conseillons de privilégier le remplissage de la mare en utilisant l’eau de pluie ainsi que l’eau du toit. Pour ce faire, il est possible de détourner temporairement les chéneaux vers le bassin.

Si vous souhaitez maintenir un niveau d’eau adéquat pendant l’été, il est recommandé de prévoir une réserve d’eau de pluie. Cela contribuera à limiter la baisse de niveau durant les périodes plus sèches et assurera la durabilité de votre mare.

Notez cependant qu’il n’est généralement pas requis de compenser les variations saisonnières du niveau de la mare. Ces fluctuations font partie intégrante de la dynamique naturelle du plan d’eau et contribuent à son équilibre. En cas de sécheresse, une quantité d’eau minimale est à préserver. Dès qu’elle est au-dessous de la moitié de son volume ou dès que les racines des plantes installées sont à l’air libre, complétez le niveau d’eau. Il faut éviter l’assèchement complet de la mare afin d’y maintenir la vie.

Quelles plantes puis-je installer dans ma mare ?

Optez pour des plantes préférant différentes hauteurs d’eau, comprenant des espèces immergées, flottantes, oxygénantes, afin d’obtenir une flore diversifiée. Choisissez deux à trois espèces parmi la liste proposée et prévoyez entre un à trois plants par espèce. 

plantes aquatiques indigènes pour créer une mare
Tableau plantes aquatiques mare
créer une mare dans son jardin

Les plantes filtrantes (les phragmites, cornifle immergé (Ceratophyllum demersum), le genre typha (massettes)) Les iris filtrent également les eaux dans une moindre mesure. Pour les phragmites, les cornifles et les massettes, il est conseillé de les placer dans des pots immergés dans la mare afin de limiter leur envahissement. Ils permettent de faire une eau limpide s’il n’y a pas de poissons.

Nous vous conseillons d’utiliser des paniers aquatiques pour la plantation de vos plantes aquatiques pour limiter leur expansion et faciliter l’entretien

Éviter absolument les plantes exotiques qui sont invasives comme :

Tableau plantes aquatiques à éviter en Suisse

Il est recommandé de limiter les plantes à grande capacité de colonisation, telles que les massettes et les roseaux, ainsi que les plantes couvrantes comme les nénuphars. Autrement, il faut prévoir d’intervenir chaque année pour limiter leur développement.

Pour obtenir vos plantes, vous pouvez les acheter auprès de pépinières spécialisées en plantes indigènes ou les prélever dans une mare naturelle, sous réserve d’obtenir l’accord du propriétaire et en évitant les sites et espèces protégés.

Il est intéressant de maintenir des zones vierges pour permettre une colonisation spontanée d’espèces locales.

 

Dois-je mettre des poissons dans ma mare ?

Poissons mare Suisse

Il est déconseillé d’introduire des poissons dans une mare, car ils agissent en tant que prédateurs et consommant les têtards et autres larves, ce qui déséquilibre l’écosystème. De plus, l’ajout de poissons nécessite l’installation d’une pompe et un entretien accru, ce qui peut être fastidieux.

Les poissons perturbent l’équilibre de la mare en déterrant les plantes, et favorisent la prolifération d’algues par leurs excréments. En outre, la gestion des naissances des poissons induisant rapidement une surpopulation peut devenir un défi supplémentaire.

Il est important de noter que les mares naturelles se peuplent rapidement d’une faune sauvage variée. Il est non seulement inutile, dangereux pour eux et même illégal (notamment dans le cas des amphibiens) de prélever des animaux sauvages pour les introduire dans votre mare.

Pèche interdite des grenouilles menacées

Fun fact il est possible que des poissons se retrouvent dans une mare grâce aux oiseaux. Les oiseaux peuvent transporter des œufs de poissons, des larves, et des graines à leurs plumes, pattes ou becs. Lorsqu’ils se déplacent entre différentes étendues d’eau, les oiseaux peuvent donc involontairement introduire des poissons dans une mare. (Dispersion ornithochore)

Bien que cela puisse être un moyen naturel d’introduire des poissons dans une mare, cela peut également avoir des implications sur l’équilibre écologique de l’écosystème aquatique, surtout si les poissons introduits ne sont pas indigènes à la région. Il est donc important de surveiller la composition des espèces dans la mare et d’agir en conséquence.

 

Est-ce qu’il y aura des moustiques ?

larves de moustiques qui nagent plan d'eau

Si votre mare abrite des amphibiens et des insectes tels que les larves de dytiques et de libellules qui sont prédateurs des moustiques, vous ne devriez pas rencontrer de problèmes majeurs à cet égard. Les mares naturelles, avec leur biodiversité, contribuent à maintenir un équilibre écologique qui limite la prolifération des moustiques.

Le véritable problème lié aux moustiques se pose principalement dans les eaux stagnantes dépourvues d’autres formes de vie. Cela concerne souvent des endroits comme le fond de sous-pots, les vieux pneus, les bidons ou bassines oubliés, etc.

Conclusion

 

En somme, intégrer une mare dans votre jardin offre une multitude d’avantages sans ajouter de corvées supplémentaires. Son entretien est simple et les bénéfices dépassent largement les inconvénients. En favorisant la biodiversité et en recréant un écosystème, la mare régule les populations de nuisibles tout en offrant une source vitale d’eau et de nourriture pour les auxiliaires du jardin. Du point de vue de la permaculture, la complexité renforçant la résilience du système, l’ajout d’une mare représente un indéniable enrichissement de cette complexité. Intégrer une mare est un plaisir pour le jardinier et une source d’enchantement pour les enfants, contribuant ainsi au bonheur et à l’épanouissement du jardin. Maintenant que vous savez tout sur la réalisation d’une mare, à vous de jouer !

L’association pour l’étude et la protection des amphibiens et des reptiles KARCH-GE crée des petits étangs auprès des particuliers, communes, entreprises ou collectivités dans tout le bassin genevois.

Lien pour installer sa mare gratuitement jusqu’en 2027 avec le projet 222 étangs. ici

Lien de pro natura et de karch à Genève pour installer un point d’eau dans sa commune :  

Article rédigé par Axelle Müller dans le cadre de son stage pour entrer à l’Hépia (Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève)